Biographie

Photo by Isabelle Françaix

Photo by Isabelle Françaix

Né en 1981 à Lima au Pérou, Juan Arroyo commence ses études musicales au Conservatoire National de Musique du Pérou. De 2004 à 2008 il étudie la composition au Conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux. En 2008, il rentre en classe de composition musicale au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMD) où il poursuit ses études auprès de Stefano Gervasoni, Luis Naón et Michaël Levinas. En 2010, il figurait parmi les quinze compositeurs sélectionnés pour participer à la formation Voix Nouvelles de Royaumont. Il a suivi le Cursus de l´IRCAM de 2011-2012.

Pendant ses études, Juan Arroyo a bénéficié des conseils de Mauricio Kagel, Henri Pousseur, Alain Gaussin, Heinz Holliger et Brian Ferneyhough entre autres. Toutes ces rencontres ont marquée son parcours. Dans la recherche de nouvelles possibilités instrumentales, les rencontres avec Marie-Bernadette Charrier, Antonio Politano et Jeanne Maisonhaute ont été décisives. Quant à l´écriture de la musique mixte, c´est aux côtés de Luis Naón qu´il l´a perfectionnée. C´est finalement la rencontre avec le compositeur italien Stefano Gervasoni, qui a été décisive dans le développement artistique du jeune compositeur.

Juan ARROYO a remporté plusieurs récompenses comme le Prix de l’Académie de Beaux Arts de France, le Prix du Festival d’Auvers-sur-Oise, le Prix de la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique (SACEM), le Prix de 6e Rencontres Internationales de Composition Musicale de Cergy-Pontoise. Ses oeuvres ont été jouées par des ensembles comme l’Ensemble Linea, Proxima Centauri, Vortex, Le Quatuor Tana, Red Note Ensemble, Prime Project, L’Arsenale, Artsound Quartet, entre autres, et festivals de renom tels que le Festival Manca, Archipels, Novart, Mixtur, Rhizome, Plug, La Chaise-Dieu. En 2013, il obtient une Commande d’État du Ministère de la Culture Français pour la composition d’une pièce intitulée SAMA, créée par l’ensemble Proxima Centauri au Festival Novart. La Fondation Salabert lui octroie le Prix de Composition 2013 pour SELVA, pièce chorégraphique pour trois danseurs, orchestre et dispositif éléctroacoustique, créée sous la direction de Tito Ceccherini le 4 octobre 2013. En 2014 il obtient une co-commande du Centre Henri Pousseur et du Quatuor Tana avec le soutien de la SACEM pour l’écriture et création du premier quatuor à cordes hybride intitulé SMAQRA.

Aujourd´hui, ses préoccupations esthétiques l´amènent à explorer les sonorités complexes issues de sa langue maternelle, et à s´intéresser aux échelles provenant des instruments précolombiens. En effet, une place non négligeable de son travail d´élaboration est destinée à mêler deux cultures musicales fortement contrastées: la culture occidentale et la culture latino-américaine. La richesse de ce tissage crée la spécificité de son écriture. Très investi dans la recherche de nouvelles technologies, l´électroacoustique et les pièces mixtes occupent une part importante dans son œuvre.